1993

FESTIVAL DE THÉÂTRE DES AMÉRIQUES — 5E ÉDITION

Comédie russe

Serge Denoncourt (Montréal)

Comédie russe

Oser relire, redéfinir, réécrire des oeuvres célèbres, pour les redécouvrir, leur donner une nouvelle dimension. Telle est la marque de commerce du Théâtre de l’Opsis. En 1989, la critique acclamait «A propos de Roméo et Juliette» dans sa «version Opsis».

Contes d’enfants réels

Suzanne Lebeau (Québec)

Contes d’enfants réels

Contes d’enfants réels, ce sont tour à tour des enfants et des adultes, face à face, dos à dos, dans des situations qui oscillent entre le ludique et le dramatique, l’insolite et le quotidien, le rêve et la réalité…

Corolian

Robert Lepage (Québec)

Corolian

L’histoire de ce premier héros moderne affrontant avec mépris les velléités démocratiques de la foule trouve encore des échos aujourd’hui où la tyrannie sévit toujours. Entre le dénuement de Macbeth et la simplicité de la Tempête, Robert Lepage a couronné cette étude shakespearienne de la démocratie d’une invention scénique audacieuse.

La tempête

Robert Lepage (Québec)

La tempête

Imaginez. Tel est le préambule de Michel Garneau à La Tempête. Cette seule recommandation laisse aux comédiens toute liberté et les abandonne au vertige d’une salle de répétition nue. La Tempête est la dernière pièce de Shakespeare, sorte de testament limpide et étrange, souvent magique, qui laisse le metteur en scène se débrouiller avec des apparitions, des orages, des envoûtements…

Les trois soeurs

Youri Pogrebnichko (Moscou)

Les trois soeurs

Olga, Macha, Irina Prozorov : les trois célèbres soeurs de Tchekhov. Leur destin est pris en main par le Théâtre Krasnaja Presnja de Moscou, théâtre qui doit son nom à un quartier d’où émergea la révolution de 1905.

Macbeth

Robert Lepage (Québec)

Macbeth

Une passerelle de bois se métamorphose en palissade, sur le sol du sable gris, dans le ciel de violents éclairs, partout des guerriers, des sorcières, et une Lady Macbeth qui s’exprime en un français rude et sauvage, circa XVIIe.

Malasangre

Mauricio Celedon (Chili)

Malasangre

De Charleville en Abyssinie qu’est devenu Rimbaud? Aux confins de la pantomime, de la danse et du théâtre, le spectacle du Teatro del Silencio retrace l’itinéraire du poète dans une esthétique pleine de délicatesse. Voyages, illuminations, blessures, autant de tableaux pour nous faire percevoir son tourment.

Popol Vuh

Andres Perez Araya (Santiago)

Popol Vuh

Poème magnifique et ancien, le Popol Vuh réécrit l’histoire de l’univers dans le creuset de la civilisation quichée.

Roberto Zucco

Denis Marleau (Montréal)

Roberto Zucco

Zucco, « Je m’appelle Roberto Zucco », le héros doit le répéter, de peur d’oublier qui il est. En italien, le nom évoque quelque chose de sucré. Et pourtant on sait que c’est un tueur. La très véridique histoire de ce parricide qui répandit la terreur à la fin des années quatre-vingt pourrait relever de la série B. Dans la dernière pièce de Bernard-Marie Koltès, Zucco est devenu une figure mythique. Sa trajectoire rejoint maintenant celle des héros antiques. Mais le parcours ainsi reconstitué ne désigne pas de coupable. Il n’y a pas de raisons: bonnes ou mauvaises. Le héros a déraillé. Il suffit parfois d’un tout petit déclic et la violence est si loin derrière. Il faut alors fouiller les histoires de famille. Pendant ce temps les forces de l’ordre palabrent et philosophent.

Titus Andronicus

Sylviu Purcarete (Craiova)

Titus Andronicus

1993 est sans conteste l’année du théâtre roumain.