2004

THÉÂTRES DU MONDE — 5E ÉDITION

Du serment de l’écrivain du roi et de diderot

DE KONING + DE SCHRIJVER + VAN DEN EEDE + DIDEROT | TG STAN + DE KOE + DISCORDIA (ANVERS + AMSTERDAM)

Du serment de l’écrivain du roi et de diderot

1773. Diderot écrit: C’est l’extrême sensibilité qui fait les acteurs médiocres; c’est la sensibilité médiocre qui fait la multitude de mauvais acteurs; et c’est le manque absolu de sensibilité qui prépare les acteurs au sublime. Quelque deux cents années plus tard, Van den Eede, De Schrijver et De Koning, affublés de perruques poudrées, s’amusent à mettre à l’épreuve de la représentation les théories de l’auteur philosophe sur l’illusion théâtrale.

GUERRE

LARS NORÉN (STOCKHOLM)

GUERRE

Partir à la guerre est une chose. Rentrer à la maison en est une autre. Alors que le pire semble derrière lui, un soldat porté disparu revient chez lui. Au milieu des ruines, il retrouve femme et enfants. Rien n’est plus comme avant. Assiégés ou combattants, deux années de privations, d’humiliations et de terreur ont achevé de miner toute humanité. La présence de cet homme dérange…

REVOLUTIONS IN THERAPY

NADIA ROSS + JACOB WREN | STO UNION (TORONTO)

REVOLUTIONS IN THERAPY

Session de psychanalyse, thérapie de groupe, prière, séance de méditation, la dernière création du tandem multidisciplinaire torontois aborde les questions existentielles et spirituelles d’une manière tout à fait inattendue. Multipliant les points de vue, trois acteurs, un peu anges, un peu démons, se jouent de nos certitudes les plus profondes dans un temps suspendu entre fiction et réalité.

W – MUNKÁSCIRKUSZ

ÁRPÁD SCHILLING | KRÉTAKÖR SZINHÁZ (BUDAPEST)

W – MUNKÁSCIRKUSZ

Avec la fougue de la jeunesse, le metteur en scène doué et radical de la scène hongroise, Árpád Schilling, s’empare furieusement de l’oeuvre énigmatique et inachevée de Büchner dont la charge sociale est toujours aussi criante d’actualité. Woyzeck, homme de chair et de sang, est l’anti-héros d’une tragédie contemporaine. D’entrée de piste, les spectateurs encerclent une cage d’acier, au sol couvert de sable, dans laquelle les personnages ramenés à l’état de fauves sont enfermés.