You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
Sergio Chiossone - El desarollo de la civilizacion venidera - Sur la photo: Carlos Portaluppi et Maria Figueras

El desarrollo de la civilización venidera

DANIEL VERONESE

Une Maison de poupée désencombrée de tout ce qui ne trouve pas un écho à la vie, ici et maintenant. Rythme enlevant, aplomb sidérant, tension implacable : Ibsen ravivé.

Détails

Péril en la demeure
C’est dans une Maison de poupée dépoussiérée et rajeunie que nous entrons, désencombrée de tout ce qui ne trouve pas un écho à la vie, ici et maintenant. Dans une société en faillite, ne reste que le drame intime de Nora, dont les problèmes financiers et les dépits amoureux ne trouvent aucune issue.

Daniel Veronese traque la vérité dans chaque affrontement. Embrase fougueusement l’œuvre de l’auteur norvégien, expose une bourgeoisie sud-américaine bousculée par la crise économique. Constate au passage que rien n’a vraiment changé entre les hommes et les femmes depuis 150 ans. Brillamment, le maître du théâtre argentin parvient à combiner nordicité et latinité, féminisme pionnier et héritage machiste.

Son théâtre d’une grande profondeur éthique, sans tricherie, sans fard, dépouillé à l’extrême, emprunte à l’esthétique des telenovelas et se concentre tout entier sur les acteurs. Impressionnants de justesse, ceux-ci offrent une véritable leçon d’interprétation. Rythme enlevant, aplomb sidérant, tension implacable : Ibsen ravivé.

Crédits

UN SPECTACLE DE DANIEL VERONESE

ADAPTATION DE MAISON DE POUPÉE DE HENRIK IBSENADAPTATION ET MISE EN SCÈNEDANIEL VERONESE AVEC MARA BESTELLI + MARIA FIGUERAS + ANA GARIBALDI + CARLOS PORTALUPPI + MARCELO SUBIOTTO SCÉNOGRAPHIE ARIEL VACCARO + DANIEL VERONESE

PRODUCTION SEBASTIÁN BLUTRACH + THÉÂTRE CAMARIN DE LAS MUSAS (BUENOS AIRES)AVEC LA COLLABORATION DEIBERESCENA + PROTEATRO + INSTITUTO NACIONAL DEL TEATRO

PRÉSENTATION EN COLLABORATION AVEC PLACE DES ARTS

CRÉATION AU THÉÂTRE CAMARIN DE LAS MUSAS, BUENOS AIRES, JUILLET 2009

RÉDACTRICE DIANE JEAN

 

DANIEL VERONESE (BUENOS AIRES)

Rien que la vérité
Le metteur en scène Daniel Veronese pratique depuis plus de 20 ans le théâtre sous toutes ses formes. D’abord acteur et marionnettiste, il fonde en 1989 la compagnie El periferico de objetos, déjà présente au FTA en 1999 avec Maquina Hamlet, offrant une vision marionnettique de l’œuvre de Heiner Müller. La même année, il devient conseiller artistique du prestigieux Festival international de théâtre de Buenos Aires. Il est également l’auteur d’une vingtaine de pièces traduites en français, en allemand, en italien et en portugais, dont Mujeres Soñaron Caballos.

En savoir plus