You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

La grande et fabuleuse histoire du commerce

JOËL POMMERAT

Cinq vendeurs itinérants fatigués se retrouvent dans une chambre d’hôtel, enlisés dans la confusion des valeurs et les mots creux de l’idéologie marchande. Une fresque décapante et désespérante.

Détails

Années 1960. Années 2000. À quarante ans d’intervalle, dans une chambre d’hôtel anonyme, jamais tout à fait la même, cinq vendeurs itinérants fatigués se retrouvent au soir d’un jour qui paraît se répéter à l’infini. Sort de leur bouche le jargon usé de la rentabilité — stratégie, profit, rendement —, alors qu’ils n’égrènent qu’échecs et déceptions. Braves petits soldats d’une idéologie en marche, celle de la société marchande, ils s’enlisent dans l’instrumentalisation et la confusion des valeurs. Que reste-t-il alors des rapports humains quand la meilleure façon de mentir, c’est d’être sincère ?

Fresque impitoyable qui emprunte habilement les atours du documentaire, La grande et fabuleuse histoire du commerce traque l’évolution et la dérive du consumérisme contemporain. Avec lucidité, l’écrivain scénique Joël Pommerat, figure majeure du théâtre français actuel, signe ici un diptyque aussi décapant que désespérant sur la logique commerciale et son insinuation, aveugle, terrible, au cœur de nos vies.

Crédits

UN SPECTACLE DE COMPAGNIE LOUIS BROUILLARD
CRÉATION JOËL POMMERAT
COLLABORATION ARTISTIQUEPHILIPPE CARBONNEAUX
INTERPRÉTATION HERVÉ BLANC + PATRICK BEBI + ERIC FORTERRE + LUDOVIC MOLIÈRE + JEAN-CLAUDE PERRIN
LUMIÈRES ET SCÉNOGRAPHIEERIC SOYER
COSTUMES ISABELLE DEFFIN
SON FRANÇOIS LEYMARIE
MUSIQUE ANTONIN LEYMARIE
DÉCOR ET ACCESSOIRESTHOMAS RAMON – À TRAVERS CHAMPS
VIDÉO RENAUD RUBIANO
PHOTO ELISABETH CARECCHIO

COPRODUCTION COMÉDIE DE BÉTHUNE – CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL NORD PAS-DE-CALAIS + BÉTHUNE 2011 – CAPITALE RÉGIONALE DE LA CULTURE + LE CARRÉ (SAINTE-MAXIME) + THÉÂTRE DE L’UNION – CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL DU LIMOUSIN + LE RAYON VERT (SAINT-VALÉRY EN CAUX) + THÉÂTRE D’ARLES – SCÈNE CONVENTIONNÉE POUR DES ÉCRITURES D’AUJOURD’HUI + THÉÂTRE D’ÉVREUX – SCÈNE NATIONALE ÉVREUX LOUVIERS + CNCDC – CENTRE NATIONAL DE CRÉATION ET DE DIFFUSIONS CULTURELLES DE CHÂTEAUVALLON + LE PARVIS – SCÈNE NATIONALE TARBES PYRÉNÉES + LE GRANIT – SCÈNE NATIONALE DE BELFORT AVEC LE SOUTIEN DE LA COUPE D’OR – SCÈNE CONVENTIONNÉE DE ROCHEFORT

PRÉSENTATION AVEC LE SOUTIEN DU SERVICE DE COOPÉRATION ET D’ACTION CULTURELLE DU CONSULAT GÉNÉRAL DE FRANCE À QUÉBEC

RÉDACTION CATHERINE CYR

CRÉATION À LA COMÉDIE DE BÉTHUNE, LE 15 DÉCEMBRE 2011

 

JOËL POMMERAT (PARIS)
COMPAGNIE LOUIS BROUILLARD

Raconter l’humain

En 1990, Joël Pommerat écrit et met en scène, à Paris, un premier texte, Le chemin de Dakar, et fonde à cette occasion la Compagnie Louis Brouillard. Depuis, le prolifique créateur a élaboré plus d’une vingtaine d’œuvres théâtrales, affinant, au fil du temps, un processus singulier. Véritable écrivain scénique, pour qui le texte ne représente que la frêle trace laissée sur du papier par le spectacle, il compose ses mises en scène au gré des improvisations avec les acteurs, conjointement ou en alternance avec le travail d’écriture. Attentif au réel, à la part de bizarrerie tapie derrière l’apparente banalité de vies ordinaires, Pommerat forge des univers scéniques troubles, où le ton réaliste peut coexister avec l’étrange ou peut soudain basculer dans le merveilleux. Qu’il explore le monde du travail (Les marchands, 2006), celui de la famille (D’une seule main, 2005), ou qu’il réinvente le conte de fées (Pinocchio, 2008 ; Cendrillon, 2011), l’artiste forge des fables à hauteur d’homme, au plus près de l’humain, de ses contradictions et de ses fragilités. À Montréal, on a pu apprécier les spectacles Cet enfant (Espace Go, 2008) et Le petit chaperon rouge (Usine C, 2008). Sa plus récente pièce, La réunification des deux Corées (2013), créée à Paris, a été présentée à Ottawa au printemps dernier.

En savoir plus