You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

Neutral Hero

RICHARD MAXWELL

Un fascinant théâtre musical où on nous chante que le destin existe toujours et que l’homme appartient au temps, comme les dieux à l’éternité.

Détails

De l’immortalité des héros
Dans une petite bourgade au milieu des États-Unis, les vieux mythes fondateurs de l’humanité cadenassent la vie, la condamnent à se répéter. Sur une grande scène vide comme le ciel du Midwest, des gens en apparence terriblement ordinaires jouent, sans aucun recours au pittoresque, des épisodes de leur vie quotidienne. Ils ne parlent pas, ils chantent avec cette simplicité désarmante de ceux qui ne connaissent pas l’artifice. Puis quelque chose de mystérieux se déploie lentement : sous leurs anecdotes se profilent les grandes violences de l’histoire américaine, mais surtout, les blessures jamais guéries des grands héros antiques – Gilgamesh, Ulysse, Énée – dont on ne cesse de répéter inconsciemment les cruels combats.

Dix ans après le triomphe de House, Richard Maxwell et la troupe des New York City Players reviennent enfin au FTA avec leur fascinant théâtre du réel à mille lieues du réalisme pour nous raconter que le destin existe toujours et que l’homme appartient au temps, comme les dieux à l’éternité.

NEW YORK CITY PLAYERS – Avant la fiction, le réel
Les New York City Players, qui rassemblent tout autant des comédiens de métier que des acteurs sans formation, ont créé depuis 1999 une vingtaine de spectacles de Richard Maxwell, dont House (présenté au FTA en 2001), Drummer Wanted (2002), Good Samaritans (2004),The End of Reality (2006), Ode to Man Who Kneels (2007) et People Without History (2009). Tout en privilégiant la forme narrative, ils fondent leur travail sur la réalité concrète de l’acteur en scène – cette réalité imprévisible, toujours en mouvance – qui à la fois relativise et magnifie les univers fictifs mis en représentation.

Crédits

UN SPECTACLE DE NEW YORK CITY PLAYERS

TEXTE, MISE EN SCÈNE, COMPOSITION RICHARD MAXWELL AVEC LAKPA BHUTIA + JANET COLEMAN + KEITH CONNOLLY + ALEX DELINOIS + BOB FELDMAN + JEAN ANN GARRISH + ROSIE GOLDENSOHN + PAIGE MARTIN + JAMES MOORE + PHILIP MOORE + ANDIE SPRINGER + ANDREW WEISELLSCÉNOGRAPHIE ET LUMIÈRESSASCHA VAN RIEL COSTUMESKAYE VOYCE DRAMATURGIE TOM KING

PRODUCTIONKUNSTENFESTIVALDESARTS (BRUXELLES) COPRODUCTIONFESTIVAL TRANSAMÉRIQUES + WIENER FESTWOCHEN + FESTIVAL D’AUTOMNE (PARIS) + LES SPECTACLES VIVANTS – CENTRE POMPIDOU (PARIS) + KAMPNAGEL (HAMBOURG) + HEBBEL AM UFER/HAU (BERLIN) + THÉÂTRE DE L’AGORA + SCÈNE NATIONALE D’EVRY ET DE L’ESSONNE + DE INTERNATIONALE KEUZE VAN DE ROTTERDAMSE SCHOUWBURG + LA BÂTIE – FESTIVAL DE GENÈVE + THÉÂTRE GARONNE (TOULOUSE) AVEC LE SOUTIEN DE THE GREENWALL FOUNDATION

CRÉATION AU KUNSTENFESTIVALDESARTS DE BRUXELLES EN MAI 2010

RÉDACTEUR PAUL LEFEBVRE

 

RICHARD MAXWELL (NEW YORK)

Le séditieux discret
Le metteur en scène et auteur dramatique Richard Maxwell, l’un des artistes de théâtre les plus singuliers d’aujourd’hui, subvertit de l’intérieur les conventions du réalisme théâtral américain pour créer un théâtre du réel.

En savoir plus