You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

Pororoca

LIA RODRIGUES

Onze danseurs agitent la scène d’une houle incessante et l’éclaboussent d’une beauté crue nourrie de rage, d’espoir et d’animalité. Une magnifique métaphore de la rencontre des différences.

Détails

Les eaux de Babel
Pororoca
. Le mot désigne le puissant corps à corps entre les flots rugissants de l’Amazone et les courants de l’océan Atlantique où il se jette. Pour Lia Rodrigues, il devient métaphore de la rencontre des différences. Elle agite la scène d’une houle incessante, dresse ses 11 danseurs en une fougueuse vague multicolore, masse fluide d’énergie compacte qui se gonfle, roule, se brise et se reforme dans une nouvelle étreinte des corps. Un nouveau choc avant la prochaine accalmie. Une nouvelle tentative de trouver le point de bascule qui va transformer le chaos en harmonie. Les gestes sont nerveux ; les souffles, rauques. Trouver sa place dans le frottement des chairs. Être. Être ensemble. Un défi de toujours.

Après avoir maculé le Festival du sang-ketchup d’Incarnat (2007), la chorégraphe brésilienne vient l’éclabousser d’une beauté crue nourrie de rage, d’espoir et d’animalité. Une fois encore, dans le silence le plus total. Un silence d’une rare éloquence.

Lia Rodrigues Companhia de Danças, art et société
Fondée en 1990 dans une favela, cette compagnie a la double mission de susciter la réflexion par ses créations, et de lutter contre la pauvreté et l’exclusion par de multiples projets d’action sociale, l’un d’eux ayant débouché sur l’intégration de trois nouveaux danseurs. Toujours inspirées de réalités contemporaines, les œuvres qu’elle produit sont à la fois des exutoires et des appels au changement. À la croisée de la performance et de la danse, Ce dont nous sommes faits soulignait l’universel besoin de paix et de tendresse, Incarnat traitait du sentiment face à la douleur des autres et Pororoca invite à accepter la différence.

Crédits

UN SPECTACLE DE LIA RODRIGUES COMPANHIA DE DANÇAS

CRÉATION LIA RODRIGUESCRÉATION ET INTERPRÉTATIONJAMIL CARDOSO + FRANCISCO CAVALCANTI + THAIS GALLIAC + ANA PAULA KAMOZAKI + LIDIA LARANGEIRA + AMÁLIA LIMA + GABRIELE NASCIMENTO + CALIXTO NETO + LEONARDO NUNES + PAULA DE PAULA + BRUNA THIMOTHEOPARTICIPATION À LA CRÉATIONALLYSON AMARAL + CAROLINA CAMPOS + VOLMIR CORDEIRO + PRISCILL A MAIA + CLARISS A REGO DRAMATURGIE SILVIA SOTER COSTUMES JOÃO SALDANHA + MARCELO BRAGALUMIÈRES NICOLAS BOUDIER

COPRODUCTION CENTRE NATIONAL DE DANSE CONTEMPORAINE (ANGERS) + THÉÂTRE LE QUAI AVECTHÉÂTRE JEAN VILAR (VITRY-SUR-SEINE) + THÉÂTRE DE LA VILLE – FESTIVAL D’AUTOMNE (PARIS) + KUNSTENFESTIVALD ESARTS (BRUXELLES)

AVEC LE PARTENARIAT DE REDES DE DESENVOLVIMENTO DA MARÉAVEC LE SOUTIEN DE ESPAÇO SESC (RIO DE JANEIRO) + FONDATION PRINCE CLAUS POUR LA CULTURE ET LE DÉVELOPPEMENT + PETROBRÁS

CRÉATION AU THEATRE LE QUAI, PARIS, EN NOVEMBRE 2009

RÉDACTRICE FABIENNE CABADO

 

LIA RODRIGUES (RIO DE JANEIRO)

Lia Rodrigues, l’engagement comme credo
Sans le festival que Lia Rodrigues a fondé et dirigé pendant 13 ans, la danse contemporaine brésilienne ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.

En savoir plus