You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

Snakeskins

BENOÎT LACHAMBRE | PAR B.L.EUX

Le magnétique Benoît Lachambre se livre à de troublants rites de passage dans un paysage scénique hallucinatoire. Un « faux solo » d’une spectaculaire intensité.

Détails

DE PETITES MORTS EN RENAISSANCES
De longs cordages s’étirent en point de fuite vers l’infini, vers le mystère des origines et du devenir. Paysage scénique hallucinatoire, où le magnétique Benoît Lachambre se livre à de troublants rites de passage. Serpent à plumes, super héros habillé de latex, aigle majestueux, hargneux clochard ou insecte piégé dans une toile d’araignée, il s’abandonne à une série de mues avec une mobilité impressionnante. Sculpté par d’invisibles forces, traversé par les bruines et orages sonores orchestrés en direct par Hahn Rowe, son corps est le vaisseau d’un voyage sensoriel qui déforme subtilement le cadre du réel.

En 2013, le succès éclatant de Snakeskins a été couronné par le prestigieux Grand Prix de la danse de Montréal, attribué à Benoît Lachambre pour son apport exceptionnel à l’art chorégraphique. Insatiable défricheur des territoires du corps, il revient au FTA pour une cinquième fois avec ce « faux solo » où l’accompagne aussi le performeur Daniele Albanese. D’une spectaculaire intensité.

Crédits

UN SPECTACLE DE PAR B.L.EUX
CONCEPT, CHORÉGRAPHIE ET INTERPRÉTATION BENOÎT LACHAMBRE AVEC LA PARTICIPATION DE DANIELE ALBANESE
SCÉNOGRAPHIE BENOÎT LACHAMBRE + PHILIPPE DUPEYROUX + YVES GODIN
COMPOSITION ET MUSIQUE LIVE HAHN ROWE
ASSISTANCE ARTISTIQUE DANIELE ALBANESE + HANNA HEDMAN
COSTUMES ET ACCESSOIRES ALEXANDRA BERTAUT
LUMIÈRES YVES GODIN
TRAVAIL PHOTOGRAPHIQUE CHRISTINE ROSE DIVITO
COPRODUCTION KUNSTENFESTIVALDESARTS (BRUXELLES) + PACT ZOLLVEREIN – CHOREOGRAPHISCHES ZENTRUM NRW (ESSEN) + ATELIER DE PARIS-CAROLYN CARLSON ET CDC PARIS RÉSEAU – CENTRE DE DÉVELOPPEMENT CHORÉGRAPHIQUE (ATELIER DE PARIS-CAROLYN CARLSON + L’ÉTOILE DU NORD + MICADANSES – ADDP + STUDIO LE REGARD DU CYGNE-AMD XXE) + SNDO (AMSTERDAM) + LA BÂTIE (GENÈVE) + MUSÉE DE LA DANSE – CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE RENNES ET DE BRETAGNE AVEC LE SOUTIEN DU THÉÂTRE DE LA BASTILLE (PARIS) + VILLE DE PARIS DANS LE CADRE DE SON PROGRAMME DE RÉSIDENCE À CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS ET LA PARTICIPATION SPÉCIALE DE COMPAGNIE STALK (PARMA)

PRÉSENTATION EN COLLABORATION AVEC USINE C ET AVEC LE SOUTIEN DE HYDRO-QUÉBEC

RÉDACTION FABIENNE CABADO
TRADUCTION NEIL KROETSCH

CRÉATION À PACT ZOLLVEREIN, ESSEN, LE 4 MAI 2012

 

BENOÎT LACHAMBRE | PAR B.L.EUX (Montréal)

L’esthétique du vivant
Fort réputé en Europe où ses ateliers sur l’hyper éveil des sens font fureur depuis une quinzaine d’années, le Québécois Benoît Lachambre s’inscrit à l’avant-garde de la danse qui mise sur la présence, les états de corps et la recherche de l’authenticité du geste, plutôt que sur la forme et la plastique.

En savoir plus