You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Liam Maloney

What we are saying

AME HENDERSON

Inspirés par les mouvements comme Occupy, la Torontoise Ame Henderson et ses collaborateurs défrichent de nouveaux territoires chorégraphiques et réinventent une façon d’être ensemble. Avant-gardiste et subversif.

Détails

Le rendez-vous est fixé dans un espace neutre, un lieu de tous les possibles. Pas de scène, pas de quatrième mur. Artistes et spectateurs forment une seule et même assemblée ; personne ne sait exactement ce qui va se produire. Les sens sont en alerte. Une première voix brise le silence, bientôt suivie de plusieurs autres. Dans la conversation chorale de what we are saying s’improvise une singulière danse des mots. Tout est dans la manière de dire. Car l’expérience improbable de parler comme on danse, tous en même temps, traduit l’espoir de trouver l’unisson d’un vrai discours commun. Le désir d’inventer une nouvelle façon d’être ensemble. Avec vous.

Applaudis au FTA en 2009 avec /Dance/Songs/, la Torontoise Ame Henderson et ses collaborateurs renouvellent la création chorégraphique et le rôle du spectateur dans cette œuvre qui s’inscrit dans le sillage de relay. Un écho aux mouvements sociaux comme Occupyqui fait le pari (fou ?) d’une unité sans chef.

Crédits

UN SPECTACLE DE PUBLIC RECORDINGS
CONCEPT AME HENDERSON
COCRÉATION ET INTERPRÉTATION FRANK COX-O’CONNELL + KATIE EWALD + MAIRÉAD FILGATE + SHERRI HAY + AME HENDERSON + BRENDAN JENSEN + ALEXANDER MACSWEEN + BOJANA STANCIC + STEPHEN THOMPSON
SCÉNOGRAPHIE SHERRI HAY + BOJANA STANCIC
SON ALEXANDER MACSWEEN
PHOTO LIAM MALONEY

COPRODUCTION FESTIVAL TRANSAMÉRIQUES + DANCE4 (NOTTINGHAM) + HARBOURFRONT CENTRE (TORONTO)
EN COLLABORATION AVEC THE POWER PLANT (TORONTO)
RÉSIDENCES DE CRÉATIONDANCE4 + OBORO + GALLERY TPW (TORONTO)

RÉDACTION FABIENNE CABADO

CRÉATION AU POWER PLANT, HARBOURFRONT CENTRE, TORONTO, LE 22 MAI 2013

 

AME HENDERSON (TORONTO)
PUBLIC RECORDINGS

Expérimentations anticonformistes

Chorégraphe-performeuse originaire de Vancouver, Ame Henderson a étudié à l’Université Concordia avant de s’installer à Toronto en 2003 et d’y fonder Public Recordings. Faisant de la recherche fondamentale et de l’improvisation spontanée son mode de création, elle s’intéresse à l’intimité et aux limites du corps dans des processus de cocréation avec des artistes issus de diverses cultures et disciplines. Jouant sur l’équilibre entre la forme et l’ouverture, entre le connu et l’inconnu, elle crée des structures chorégraphiques au sein desquelles les performeurs laissent les mouvements surgir librement en réaction à des intentions claires. Ses œuvres sont atypiques, souvent présentées dans des lieux non traditionnels. Elles sont caractérisées par le grand naturel des performeurs et leur présence extrême au geste et à l’instant.

En savoir plus