Yume no shiro

DAISUKE MIURA

Un minuscule appartement de Tokyo. Matelas par terre, télé. Huit jeunes. Ils baisent, ils mangent, ils dorment. Bienvenue dans l’hyperréalisme vertigineux de Daisuke Miura !

Détails

Comme au zoo
On observe huit jeunes adultes empilés dans un minuscule appartement de Tokyo : encombrement général, des matelas par terre partout, décoration post-adolescente, couleurs impossibles. Ils ne se parlent pas, s’endurent les uns les autres avec une souveraine indifférence, à peine ponctuée de brefs échanges de coups pour régler un conflit – comme changer le poste de la télé – ou d’échanges sexuels aussi banalisés qu’impersonnels. Ils ne remplissent que leurs besoins primaires immédiats : jouir, manger, dormir. Pas d’émotions, aucune. Si, pourtant, une jeune fille sanglote discrètement dans la nuit, mais rien n’indique pourquoi…

Bienvenue dans l’hyperréalisme du « théâtre semi-documentaire » du metteur en scène japonais Daisuke Miura, qui explose actuellement sur la scène internationale, avec ses acteurs qui ne cherchent pas à captiver les spectateurs, avec son absence d’actions soulignées, avec ce vide vertigineux parce qu’il ne cache que du vide.

POTUDO-RU / Être, faire – éviter de jouer
Héritier du mouvement des shogekijo (petits théâtres) des années quatre-vingt, Potudo-ru provoque une onde de choc au Japon en 2000 par la création de Knight Club où les comédiens vivent leurs amours devant le public. Make Love, en 2001, exacerbe cette tendance documentaire avec sa reconstitution d’un love-hôtel mêlant sur scène des comédiens et de vrais couples. À ces spectacles qui tenaient du happening contrôlé succèdent des productions à la partition physique soigneusement précise, dont Ai no uzu(Tourbillons d’amour, 2005, point tournant dans l’évolution de la compagnie), portant sur des pratiques échangistes normalisées et encadrées, et Yume no shiro (Château de rêves, 2006).

Crédits

UN SPECTACLE DE POTUDO-RU

DRAMATURGIE ET MISE EN SCÈNE DAISUKE MIURA AVECRUNA ENDO + YUSUKE FURUSAWA + KOTARO INOUE + YOSHIKO MIYAJIMA + MEGUMI NITTA + KENTO OGURA + RYOTARO YONEMURA + HIDEAKI WASHIO LUMIÈRES TAKASHI ITOSON YOSHIHIRO NAKAMURASCÉNOGRAPHIE TOSHIE TANAKAFILM NORIMICHI TOMITAACCESSOIRES MICHIYO OHASHI

CRÉATION À TOKYO EN MARS 2006

RÉDACTEUR PAUL LEFEBVRE

 

DAISUKE MIURA (TOKYO)

Minimum fiction, maximum réel
Par son théâtre d’interactions réelles où s’interpénètrent vide existentiel et intimité, Daisuke Miura s’impose comme figure aussi radicale qu’incontournable de la scène contemporaine.

En savoir plus