Faits
saillants

Le FTA, acronyme du Festival TransAmériques, est un festival de création contemporaine consacré à la danse et au théâtre.

Les printemps de Montréal se conjuguent avec le FTA. Inaugurant la saison touristique estivale dès la fin mai, le Festival présente en moyenne 25 spectacles en salle et dans l’espace public pendant une quinzaine de jours.

Le FTA se déploie dans une quinzaine de salles, que ce soit en plein cœur du Quartier des spectacles, à la Place des Arts et au Monument-National, ou dans d’autres quartiers montréalais, comme à l’Usine C, à Espace Libre et au Théâtre ESPACE GO.

Fondé en 1985 par Marie-Hélène Falcon et Jacques Vézina, le Festival de théâtre des Amériques devient en 2007 le Festival TransAmériques, un événement annuel codirigé aujourd’hui par Martin Faucher, qui en est le directeur artistique, et David Lavoie, directeur administratif.

Parmi les artistes accueillis au Festival figurent de grands noms de la création contemporaine et de nouvelles voix fortes, des découvertes d’ici et d’ailleurs, notamment Marie Brassard, Romeo Castellucci, Olivier Choinière, Mélanie Demers, Frédérick Gravel, Trajal Harrell, Lara Kramer, Benoît Lachambre, Christian Lapointe, Louise Lecavalier, Étienne Lepage, Robert Lepage, Daniel Léveillé, Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, Richard Maxwell, Dana Michel, Marlene Monteiro-Freitas, Wajdi Mouawad, Alain Platel, Crystal Pite, Nadia Ross, Anne Thériault, Meg Stuart, Ivo van Hove, etc.

Le public en redemande ! Le taux d’assistance en salle a atteint en moyenne 96 % au cours des cinq dernières années.

Depuis 2007, par le biais de la coproduction, le FTA a contribué à la création de 101 spectacles nationaux et internationaux, un investissement annuel moyen de 100 000 $.

Chaque année, les coproductions du FTA totalisent en moyenne plus de 200 représentations dans plus d’une cinquantaine de villes à l’extérieur du Québec.

L’équipe de programmation du FTA assiste à plus de 450 spectacles par année, au Québec, au Canada et à l’international. Ses missions de repérage s’arrêtent dans une moyenne de 35 villes d’une quinzaine de pays annuellement.

En 2018, un premier livre consacré à l’histoire du FTA est publié par les éditions Somme toute : FTA : Nos jours de fête.

Trois universités montréalaises offrent chaque printemps des séminaires autour de la programmation du FTA : l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Montréal et l’Université Concordia. 

 

Le FTA
en chiffres

 

Depuis 1985

508 spectacles
2 266 représentations
51 pays
127 coproductions
+ de 1,5 M$ investi en coproduction
+ de 930 000 festivaliers

Chaque année

+ de 40 000 spectateurs
+ de 750 jeunes spectateurs participant aux Parcours étudiants
+ de 130 diffuseurs, programmateurs, conseillers artistiques, dramaturges et délégués, dont près d’une centaine de l’étranger en provenance d’une vingtaine de pays 
+ de 150 journalistes accrédités, dont une douzaine de l’étranger
+ de 2 400 nuitées réservées dans les hôtels de Montréal
+ de 35 bénévoles cumulant près de 600 heures de bénévolat

 

Prix et
distinctions
 

2018 : Le directeur artistique Martin Faucher reçoit le prix Gascon-Thomas de l’École nationale de théâtre du Canada.

2015 : La cofondatrice du Festival Marie-Hélène Falcon reçoit le prix Denise-Pelletier des arts de la scène du gouvernement du Québec.

2013 : Le FTA reçoit le Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, pour son apport inestimable à la richesse culturelle de Montréal.

2008 : Le FTA reçoit le Prix Ulysse, Festivals et événements touristiques (budget d’exploitation 1 M$ et plus), lauréat régional des Grands Prix du tourisme québécois 2008.