You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Denis Farley
Danse

Quatuor tristesse

Daniel Léveillé

Des danseurs fiers, fragiles et lumineux. Un chorégraphe en pleine maîtrise de son langage et de son art signe un spectacle où la tristesse perd sa gravité.

Présentation complète
Crédits
Information générale

 

© Emilie Tournevache

Daniel Léveillé (Montréal) Daniel Léveillé Danse

Formé d’abord à l’architecture, Daniel Léveillé fait ses premiers pas en danse à l’école de la compagnie Entre-Six de même qu’au Groupe Nouvel Aire.

Biographie complète
Entretien

Échos des médias

« Une pièce qui offre un supplément d’âme nécessaire. »

Jean-Christophe Cuttaz, Diffractions.ca, 2016-12-13, à propos de Amour, acide et noix

« Épurée et construite avec toute la vérité du langage cru du corps nu du danseur, [Amour, acide et noix] atteint le rang mérité de classique pour Daniel Léveillé. »

Gilles G. Lamontagne, Sors-tu.ca, 2016-12-18, à propos de La pudeur des icebergs et Amour, acide et noix

« Avec une maîtrise admirable, Daniel Léveillé signe ici une chorégraphie volontairement dépouillée, mais jamais simpliste, qui s’articule autour d’un vocabulaire immédiatement intelligible. »

Lucie Renaud, Jeu, 2015-05-27, à propos de Solitudes Duo

« Des classiques du répertoire de la danse contemporaine au Québec. »

Denis-Daniel Boullé, Fugues, 2016-11-23, à propos de La pudeur des icebergs et Amour, acide et noix

 

« Avec une maîtrise admirable, Daniel Léveillé signe ici une chorégraphie volontairement dépouillée, mais jamais simpliste, qui s’articule autour d’un vocabulaire immédiatement intelligible. »

Lucie Renaud, Jeu, 2015-05-27, à propos de Solitudes Duo