You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Lars Jan
Performance

Holoscenes

Lars Jan

Douce, hypnotique et vitale, l’eau peut aussi inonder et dévaster. Performance aquatique hors-norme, Holoscenes se situe entre le rêve et la réalité, entre le monde tel qu’on le connaît et la catastrophe qui le menace. Dans cette installation vivante, l’artiste américain Lars Jan se frotte à l’intrigante beauté de la dévastation. Un appel à l’éveil et à la résilience.

Un aquarium géant trône au cœur de la cité — sur la nouvelle esplanade Tranquille. Des scènes de la vie quotidienne s’y déroulent : l’un accorde sa guitare, l’autre vend ses fruits ou lit son journal. En moins d’une minute, douze tonnes d’eau les submergent. Dans ce chaos fascinant, la gestuelle se transforme, l’humain s’adapte. Mêlant danse et théâtre physique, l’artiste tend un miroir aux citoyen·ne·s dans la lutte aux bouleversements climatiques. Jusqu’où peut-on s’adapter ? Une expérience visuelle et viscérale hors du commun.

Tout a été mis en œuvre pour réduire au maximum l’impact environnemental de la présentation d’Holoscenes. En savoir plus

 

Crédits
Information générale

Sur l'artiste

©Kawai Matthews

Lars Jan (Los Angeles) Early Morning Opera

L’Américain Lars Jan est fils d’immigrants originaires de l’Afghanistan et de la Pologne. Artiste multidisciplinaire, il est réalisateur, écrivain, artiste visuel et fondateur d’Early Morning Opera, un laboratoire qui allie performance, nouvelles technologies, art vivant et expériences inclassables.
Biographie complète

Échos des médias

« Purement et follement théâtrale, évidemment et délicatement chorégraphique, la performance évoque autant le chaos et la dévastation que la pure beauté des gestes suspendus, des souffles mesurés, tout en mettant en jeu la puissance et l’influence des éléments. »

Marie Beaudet, La Pointe, 2022-06-07

« Il est difficile de ne pas se laisser aller à filer infiniment toutes les métaphores auxquelles se prêtent le spectacle et son dispositif. C’est par cet équilibre entre onirisme et actualité, sentiment d’urgence et apesanteur, performance et miroir tendu que Holoscenes arrive à ses fins. »

Valérie Savard, Spirale, 2022-05-26

« J’ai voulu déplacer 13 000 litres d’eau, avec un nageur, dans le plus d’endroits possible. Je pense que ça touche vraiment les gens. Quelles que soient nos convictions politiques, nous devons réfléchir à changer fondamentalement nos habitudes et nous adapter aux réalités de la science du climat. »

Lars Jan, propos rapporté par AFP agence et Claire Conruyt, Le Figaro (France), 02-06-2017

Holoscenes is a chilling intervention many hope is fiction, not forecast […] An epic performance-installation […] As the water level rises and falls, the actions take on the qualities of a fraught water ballet.”

Kara Weisenstein, Vice (États-Unis), 2017-06-02

Part surrealist performance, part sculpture, part escapology-style spectacle.”

William Fowler, The Guardian (Royaume-Uni), 2016-09-29

Entretien

« Les changements climatiques font maintenant partie du discours dominant et on voit partout des images de catastrophes, mais il y a peu d’espace pour l’imagination et la contemplation. On imagine beaucoup de scénarios post-apocalyptiques, mais pas de quoi le futur pourrait avoir l’air si on faisait le choix d’agir. »

Lire l’entretien