Notre vision

Comment un festival international de création contemporaine en danse et en théâtre peut-il participer au mieux-être de la planète ? Depuis 2015, le FTA entreprend des initiatives écoresponsables et aspire à réaliser sa mission à l’aune d’une rigoureuse éthique écologique selon les principes de réduction à la source, de réutilisation, de compensation des émissions carbone et de sensibilisation de ses parties prenantes.

Avec l’appui du Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables, le FTA poursuit une démarche visant à améliorer continuellement ses pratiques, notamment en ce qui a trait à l’accueil et à la présentation des spectacles, mais aussi à son rapport au territoire et aux citoyens. Le FTA souhaite mener à bien sa mission en respectant l’environnement et en sensibilisant les publics grâce à sa programmation et à ses activités.

 

 

Notre plan 2022-2026

La démarche du Festival inclut la mobilisation d’un comité écoresponsable au sein de l’équipe. Ce comité veille à la mise en œuvre de notre politique écoresponsable et de notre plan d’action quinquennal.

Cette démarche est rendue possible grâce au soutien de la Caisse de dépôt et placement du Québec et du Fonds d’action québécois en développement durable.

Écrivez-nous à [email protected] si vous souhaitez obtenir la version complète de notre Politique.

 

Principes directeurs

Les principes qui régissent la politique sont les suivants :

L’éthique 

Conscient de sa responsabilité à l’égard de la planète et de ses habitant·e·s, le FTA souhaite réduire l’impact négatif de ses activités et optimiser leurs retombées positives.

Le territoire

Le FTA reconnaît que ses activités se déroulent sur un territoire ancestral, un territoire fragile, à l’égard duquel il détient un devoir de préservation.

L’accessibilité et l’inclusion

Le FTA souhaite contribuer à une pratique solidaire des arts et rejoindre un public diversifié. Ce faisant, il s’engage à réduire au maximum les entraves à la participation en englobant tous les publics.

La créativité

Le FTA veut contribuer au développement des pratiques artistiques dans le respect des considérations planétaires et humaines en améliorant les pratiques en vigueur.

Le partage

Le FTA s’engage à encourager l’ensemble de ses parties prenantes à adopter des comportements qui prennent davantage en compte la planète et l’humain. Il participe aussi activement à un échange de bonnes pratiques au sein de son secteur.

 

 

 


Principales actions

Voici quelques-unes de nos initiatives en cours :

 

Norme BNQ

Le comité écoresponsable du Festival veille à ce que chacune des éditions de l’événement soit classifiée en vertu de la norme BNQ 9700-253 – Gestion responsable d’événements. Le FTA assure ainsi une reddition de compte auprès du Conseil québécois des événements responsables (CQEER) pour les cinq volets suivants : la sélection des fournisseurs, la gestion du matériel, de l’eau et de l’énergie, la gestion des matières résiduelles, la sélection de l’alimentation et les déplacements des participant·e·s et des utilisateur·rice·s.

+ 3e niveau de classification (FTA 2019 + FTA 2018)

 

Fonds écoresponsable et compensation carbone

Le Festival comptabilise la totalité des émissions générées par l’événement, soit la mobilité de l’équipe, des artistes et des invité·e·s professionnel·le·s, de même que celle des festivalier·ière·s.

Grâce à son Fonds écoresponsable, le Festival s’engage à accroître sa compensation carbone d’année en année par l’achat de crédits de compensation durable et de crédits carbone éducatifsMD.

+ 3,1 tonnes d’éq. CO2 générés par l’empreinte numérique annuelle (FTA 2021)
+ 57,6 tonnes de CO2 neutralisées (FTA 2021), pour un total de 1 500 $ compensés (par rapport à 500 $ en 2020)

 

Gestion des matières résiduelles

Le Festival encourage une utilisation sensible et réfléchie des ressources sur les sites extérieurs de ses activités et à son Quartier général. Des équipements de tri sont mis en place et les matières compostables, recyclables et jetables sont pesées, permettant de fixer des objectifs de réduction concrets.

+ 73 % des matières détournées de l’enfouissement (FTA 2021)
+ 3 000 masques de procédures déchiquetés et transformés en matériaux convertibles (FTA 2021)

 

Approvisionnement responsable

Dans une optique de réduction à la source, le Festival est soucieux de limiter ses achats et de privilégier les fournisseurs locaux, particulièrement ceux qui sont aussi engagés dans une démarche écoresponsable.

Pour soutenir son milieu et favoriser le réemploi des matériaux, le Festival loue, prête et vend une grande variété d’équipements à d’autres organismes artistiques.

+ 75 % des équipements utilisés sont loués ou empruntés (FTA 2021)
+ 80 % des fournisseurs sont établis à moins de 100 km (FTA 2019)

 

Offre alimentaire

Le Festival soutient les producteur·rice·s alimentaires d’ici en proposant des menus locaux, biologiques et saisonniers. Les produits issus de l’industrie bovine sont bannis des menus. En plus d’utiliser de la vaisselle compostable et de proscrire la distribution de bouteilles d’eau, le Festival dispose de verres réutilisables pour le service au bar. Les surplus alimentaires sont pour leur part distribués à un organisme soutenant les personnes en situation d’itinérance.

+ 0 % de viande rouge aux menus
+ 100 % de vaisselle compostable ou réutilisable
+ 4 900 verres réutilisés (FTA 2019)

 

Écoconception et urgence climatique

L’édition 2022 du FTA est marquée par la présentation de Holoscenes, qui invite le public à une réflexion collective sur les changements climatiques, en plus de proposer une utilisation réfléchie des ressources en eau. Ce projet est aussi l’occasion pour le FTA de faire évoluer ses pratiques en matière d’écoconception grâce à un partenariat avec Écoscéno.

+ 3 spectacles abordent de front les enjeux liés à l’eau (FTA 2022)
+ 1 Journée de l’eau qui réunit plusieurs événements (FTA 2022)

 

Numérique responsable

Le Festival a adopté une politique du numérique responsable accompagnée d’un plan d’action. Il préconise de bonnes pratiques en matière d’utilisation des équipements et des services informatiques, de même qu’une sensibilisation de ses parties prenantes face à l’impact environnemental du numérique.

En 2021, un bilan des émissions générées par l’activité numérique a été effectué et l’empreinte annuelle a été compensée, incluant le visionnement de spectacles et des conférences en ligne par les spectateur·rice·s.

Écrivez-nous à [email protected] si vous souhaitez obtenir notre Politique du numérique responsable.

+ 26 ordinateurs portables de seconde main acquis depuis 2020 pour faciliter le télétravail des employé·e·s
+ 1 820 heures de streaming compensées (FTA 2021)

 

Contribuer à la collectivité

Pour le FTA, écoresponsabilité n’est pas uniquement synonyme d’environnement ; l’aspect social est tout aussi fondamental.

Complice depuis 30 ans des publics scolaires des niveaux secondaire, collégial et universitaire, le FTA exerce son devoir d’accessibilité et d’accompagnement de l’art envers les nouvelles générations.

Le Festival est fier d’avoir remporté le prix Engagement socio-économique du concours Les Vivats 2021, consacré aux événements responsables, en plus d’avoir été finaliste du prix Grand Vivat.

Consultez les pages Eka shakuelem, Accessibilité et Offre scolaire pour en apprendre davantage sur nos engagements dans la collectivité.

+ 1 spectacle offert en audiodescription + 5 performances décontractées (FTA 2022)
+ 60 billets distribués aux participant·e·s d’Eka Shakuelem, membres des communautés de Mashteuiatsh, Wemotaci, Ouje-Bougoumou, Wendake et Lac Simon (FTA 2022)
+ 683 étudiant·e·s inscrit·e·s au FTA à l’école (FTA 2021)