Notre vision

Comment un festival international de danse et de théâtre peut-il participer au mieux-être de la planète ? Il y a près de dix ans, le FTA a entrepris une démarche écoresponsable en commençant par mesurer ses impacts. Aujourd’hui, fort de ce cheminement et de nombreuses réalisations, nous aspirons à réaliser notre mission à l’aune d’une rigoureuse éthique écologique selon les principes de réduction à la source, de réutilisation, de compensation des émissions carbone et de sensibilisation de ses parties prenantes.

Avec l’appui du Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables, le FTA améliore continuellement ses pratiques en ce qui a trait à sa programmation et à l’ensemble de ses activités, mais aussi à son rapport au territoire et aux citoyens.

 

Notre objectif d’un festival plus écoresponsable est rendu possible grâce à l’appui de RECYC-QUÉBEC.


Notre plan 2022-2026

En janvier 2022, le FTA a adopté une nouvelle politique quinquennale, arrimée à un plan d’action. La coordination des initiatives est supervisée par un comité écoresponsable formé de membres de l’équipe. Cette démarche a reçu le soutien de la Caisse de dépôt et placement du Québec et du Fonds d’action québécois en développement durable.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger la version complète de la politique et du plan d’action. Il est aussi possible de nous écrire pour obtenir de plus amples renseignements.

Politique et plan d’action


Principes directeurs

Cinq principes régissent la Politique d’écoresponsabilité :

L’éthique 

Conscient de sa responsabilité à l’égard de la planète et de ses habitant·e·s, le FTA souhaite réduire l’impact négatif de ses activités et optimiser leurs retombées positives.

Le territoire

Le FTA reconnaît que ses activités se déroulent sur un territoire ancestral, un territoire fragile, à l’égard duquel il détient un devoir de préservation..

L’accessibilité et l’inclusion

Le FTA souhaite contribuer à une pratique solidaire des arts et rejoindre un public diversifié. Ce faisant, il s’engage à réduire au maximum les entraves à la participation en considérant tous les publics.

La créativité

L’art peut contribuer de manière significative au mieux-être des collectivités, et ce, de multiples manières. Le FTA veut contribuer à l’évolution des pratiques de création et de diffusion de son secteur d’activités, à la pleine mesure de son champ d’action.

Le partage

Le FTA s’engage à encourager l’ensemble de ses parties prenantes à adopter des comportements qui prennent davantage en compte la planète et l’humain. En ce sens, il participe activement à un échange de bonnes pratiques.

 

 


Devenez un·e festivalier·ère écoresponsable !

Consultez notre Guide écoresponsable des festivalier·ère·s et découvrez nos idées et suggestions pour réduire votre empreinte écologique lors de votre visite.

Engagez-vous à réduire votre empreinte carbone et courez la chance de remporter un abonnement saisonnier BIXI. Participez avant le 5 juin 2024 et faites votre part pour un festival plus vert !

Je fais ma part
 


Principales actions

Voici quelques-unes de nos initiatives en cours :

 

Norme BNQ

L’équipe du Festival veille à ce que l’édition 2024 soit classifiée pour une cinquième année en vertu de la norme BNQ 9700-253 – Gestion responsable d’événements. Le FTA assure ainsi une reddition de compte auprès du Réseau des femmes en environnement et son Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER) pour les cinq volets suivants : la sélection des fournisseurs, la gestion du matériel, de l’eau et de l’énergie, la gestion des matières résiduelles, la sélection de l’alimentation et les déplacements des participant·e·s et des utilisateur·rice·s.

+ 3e niveau de classification atteint (FTA 2023 + FTA 2022 + FTA 2019 + FTA 2018)

 

Transports

Repérer des artistes partout sur la planète et les accueillir à Montréal est au cœur de la mission du FTA. Ces actions nécessitent évidemment des transports multimodaux, que nous compensons entièrement. Notre équipe artistique veille de plus à optimiser ses déplacements internationaux, et privilégie le train et le transport collectif.

Le FTA recourt à un abonnement professionnel au service d’autopartage Communauto. Toute l’équipe du Festival est également sensibilisée à utiliser les transports actifs et collectifs.

+ 89 % des festivalier·ère·s et 95 % des employé·e·s et bénévoles ont utilisé le transport actif ou collectif pour participer à l’événement (FTA 2023), contrairement à 87 % et 91 % en 2022
+ 3 compagnies étrangères ont effectué une tournée en Amérique du Nord dans la foulée de leur présence au FTA, permettant d’optimiser l’incidence du séjour des artistes sur le territoire (FTA 2023)

Fonds écoresponsable

Depuis 2023, les festivalier·ière·s contribuent systématiquement à l’effort de compensation carbone liée à la programmation lorsqu’iels se procurent des billets des spectacles. En effet, les frais de service incluent dorénavant un écofrais de 0,75 $ par billet, lequel est placé dans le Fonds écoresponsable du FTA, au même titre que les contributions directes du FTA. Les sommes recueillies au cours d’une édition sont, à son terme, réinvesties dans la compensation carbone ou remises à des organismes engagés dans la cause de la protection et de la conservation de l’environnement. 

 

 

 

Compensation carbone

Le Festival compense chaque année la totalité des émissions carbone générées par les transports durant l’événement, soit la mobilité de l’équipe, des artistes et des collaborateur·rice·s. Il compense également une partie des émissions liées au transport du public, de même que les déplacements annuels de l’équipe de programmation.

Via Planetair, nous finançons diverses initiatives telles que la protection de la faune et de la flore au Québec, des projets éoliens, solaires et de récupération d’énergie, la recherche universitaire sur la lutte contre les changements climatiques ainsi que des projets d’habitats pour les familles les plus vulnérables du Sahel. Nous compensons aussi une partie de nos émissions via Cheakamus Community Forest, un projet communautaire de régénération forestière en Colombie- Britannique, géré conjointement par les communautés Lil’wat et Squamish et la municipalité de Whistler.

+ 259,23 tonnes d’équivalent CO2 neutralisées, pour un total de 7 000 $ investis en 2023 (par rapport à 203,37 tonnes et un total de 5 500 $ en 2022)
+ 1 500 $ versé à Eau secours à titre de compensation carbone pour le spectacle Holoscenes (FTA 2022)
+ 3,1 tonnes d’équivalent CO2 correspondant à notre empreinte numérique annuelle ont été compensés (FTA 2021)

Cliquez ici pour consulter le bilan carbone de l’édition 2023.

Impact carbone des festivalier·ière·s

Nous encourageons le public à prendre connaissance de l’empreinte écologique liée à sa participation au Festival, et à compenser cet impact dont le coût individuel est minime.

Vous voulez compenser l’impact de votre participation au Festival ? Faites un don à Planetair. Bénéficiez d’un rabais de 10 % sur le montant de votre compensation grâce au code FTA2024.

 

Fournisseurs et Approvisionnement responsable

Dans une optique de réduction à la source, le Festival est soucieux de limiter ses achats et de privilégier les fournisseurs locaux, particulièrement ceux qui sont aussi engagés dans une démarche écoresponsable. Pour favoriser le réemploi des matériaux, le Festival loue, prête et vend une grande variété d’équipements à d’autres organismes artistiques. À la fin de chaque édition, plusieurs collectes sont effectuées à l’Éco-Centre et à la Friperie Renaissance.

+ 7 partenaires écoresponsables : RECYC-QUÉBEC + Écoscéno + Communauto + Go Zéro + CQEER + Planetair + BIXI (FTA 2024)

+ 5 salles de spectacles accréditées « Scène écoresponsable » par le CQEER (FTA 2024 + 2023)
+ 90 % des équipements utilisés sont loués ou empruntés (FTA 2023 + 2022)
+ 44 % des fournisseurs ont un programme de formation et d’équité salariale, 24 % ont un engagement en matière de développement durable et 22 % des fournisseurs sont constitués en organisme à but non lucratif ou en coopérative (FTA 2023)
+ 76 % des fournisseurs sont établis à moins de 100 km (FTA 2023)

Offre alimentaire au Quartier général

Le Festival est fier d’offrir une offre alimentaire entièrement végétarienne, incluant des options végétaliennes.

Nous soutenons les producteur·rice·s alimentaires du Québec en proposant des menus locaux, biologiques et saisonniers. En plus d’utiliser de la vaisselle exclusivement réutilisable et de proscrire la distribution de bouteilles d’eau, le Festival dispose de verres réutilisables pour le service au bar. Les surplus alimentaires sont distribués à l’équipe et à un organisme soutenant les personnes en situation d’itinérance.

+ 100 % de l’offre alimentaire servie au QG est végétarienne, avec options végétaliennes (FTA 2024 + FTA 2023)
+ 100 % de vaisselle et ustensiles réutilisables (FTA 2024 + FTA 2023)
+ 44 % des aliments et boissons provenant d’un rayon inférieur à 500 km du Quartier général, 26 % certifiés biologiques ou équitables et 36 % reconnus de provenance régionale (FTA 2023)
+ 51,20 kg de nourriture donnée au Centre des femmes, aux bénévoles et à l’équipe (FTA 2023)
+ 5 000 réutilisations de verres Écocup (et environ 12 kg de déchets plastiques évités) (FTA 2023)

Gestion des matières résiduelles

Le Festival encourage une utilisation réfléchie des ressources sur les sites extérieurs de ses activités et à son Quartier général. Des équipements de tri sont mis en place et les matières compostables, recyclables et jetables sont pesées, permettant de fixer des objectifs de réduction concrets.

Grâce à son partenariat avec Go Zéro et à son programme de recyclage « Logistique événementielle », pratiquement tout le matériel est recyclé : panneaux de signalétique, présentoirs, masques COVID, cocardes, ruban adhésif, vis et clous, crayons, etc.

+ 98 % des matières détournées de l’enfouissement en 2023 (par rapport à 97 % en 2022 et 73 % en 2021) Plus de détails.
+ 57,61 kg de matériaux scéniques ont été récupérés grâce au Programme Go Zéro (FTA 2023)
+ Aucune bouteille d’eau vendue au Quartier général

Communications et espaces de travail

Chaque année, le Festival cherche à réduire le nombre d’impressions en diversifiant ses stratégies de communication. Nos impressions sont certifiées FSC (Forêt certifiées de gestion durable). Nous réutilisons ou revalorisons également la signalétique

Le FTA applique également les bonnes pratiques de gestion des matières résiduelles dans ses bureaux (compostage, disposition responsable des matières, etc.) et sensibilise ses employé·e·s à adopter des pratiques bureautiques et numériques responsables (réduction des impressions, attention portée au poids des courriels, maintenance du serveur et des boîtes courriels, etc.).

+ Diminution de 57 % des impressions du programme officiel (FTA 2022 vs 2020)
+ Comptabilité 100 % numérique

 

Numérique responsable

Le Festival a adopté une politique du numérique responsable accompagnée d’un plan d’action. Elle préconise de bonnes pratiques en matière d’utilisation des équipements et des services informatiques, de même qu’une sensibilisation de ses parties prenantes face à l’impact environnemental du numérique.

Pour les équipements électroniques nécessaires aux spectacles, nous procédons par location. Nous avons également toujours recours à la réparation avant d’envisager l’achat de nouveaux équipements pour nos bureaux.

+ 36 ordinateurs portables de seconde main acquis depuis 2020 pour faciliter le télétravail des employé·e·s
+ 1 820 heures de streaming compensées (FTA 2021)

Retombées économiques

À titre d’événement majeur de la métropole, le FTA est heureux de participer au développement économique et touristique de la société québécoise, et à l’activité des communautés artistiques.

La programmation de compagnies canadiennes au Festival a des répercussions majeures sur le développement de leurs tournées et de leurs projets, et sur l’élargissement de leurs réseaux. Les compagnies programmées, ainsi que celles qui font des présentations en marge de l’événement, nous tiennent informés des retombées directes qui en résultent.

La démarche économique réfléchie et durable du FTA illustre son engagement à soutenir l’économie locale tout en favorisant des pratiques éthiques et responsables au sein de l’industrie culturelle.

+ 5 coproductions, dont une coproduction internationale, pour un investissement de 52 000 $ (FTA 2023)
+ 21 projets du Québec, du Canada et de l’international soutenus par les Respirations pour un total de 112 000 $ injectés dans le milieu des arts (FTA 2022)
+ 2 175
nuitées générées directement par le Festival auprès de 4 hôtels partenaires, en plus des nuitées de festivalier·ère·s durant l’événement (FTA 2023)
+ 1 387 580 $ générés par les revenus de vente et cachets d’artistes (FTA 2023)
+ 191 employé·e·s et bénévoles embauché.e.s, en plus du personnel de nos 18 partenaires de diffusion (FTA 2023)

Contribuer à la collectivité

Pour le FTA, l’aspect social est tout aussi fondamental.que l’environnement, ce que nous englobons dans notre démarche en écoresponsabilité. Le Festival est d’ailleurs fier d’avoir remporté le prix Engagement socio-économique du concours Les Vivats 2021, consacré aux événements responsables, en plus d’avoir été finaliste du prix Grand Vivat.

Le FTA a également remporté le Prix Événement de l’année au Gala Hommage 2023 MPI Chapitre Montréal/Québec pour sa capacité d’adaptation et son sens éthique et écoresponsable en matière de gestion et logistique.

Complice depuis 30 ans des publics scolaires des niveaux secondaire, collégial et universitaire, le FTA exerce son devoir d’accessibilité et d’accompagnement de l’art envers les nouvelles générations. Il met aussi en œuvre des programmes dédiés aux jeunes autochtones du Québec et aux jeunes professionnels internationaux. Consultez les pages Eka shakuelem, Accessibilité et Offre scolaire pour en apprendre davantage sur nos engagements dans la collectivité.

Le FTA met également ses archives au profit des communautés universitaires, auprès du Centre de documentation de l’École supérieure de théâtre l’UQAM (CEDEST) et de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Ses ressources sont aussi rendues accessibles.

+ 1 spectacle offert en audiodescription
+ 5 performances décontractées (FTA 2023)
+ 75 billets distribués aux participant·e·s d’Eka shakuelem, membres des communautés de Pessamit, Tio’tia:ke, Wendake (FTA 2023)
+ 1 215 spectateur·rice·s issus des programmes scolaires (26 écoles de 15 villes québécoise) (FTA 2023)

Sensibilisation

Puisque c’est dans l’échange que nous avancerons vers des lendemains plus durables, le FTA témoigne de son engagement envers la préservation de l’environnement et souhaite assumer un leadership dans la promotion de comportements responsables, tant au sein de son équipe et de ses publics qu’auprès des communautés des arts de la scène et de l’événementiel.

+ 1 journée thématique consacrée aux écologies décoloniales et 1 rencontre L’écoconscience en création (FTA 2024)
+ 3 spectacles abordant les enjeux écoresponsables : The Cloud + Nigamon/Tunai + Weathering (FTA 2024)
+ 1 spectacle invitant à une réflexion collective sur les changements climatiques et où tout a été mis en œuvre pour réduire au maximum l’impact écologique : Holoscenes (FTA 2022)
+ 1 atelier sur la crise environnementale (The Week) offerte à l’équipe (FTA 2024)
+ 62 signataires du Guide du festivalier et de la festivalière écoresponsable en 2023 (contrairement à 87 en 2022)

Il y a mille façons de participer au FTA de façon écoresponsable. Découvrez nos bonnes pratiques ici.

 

L’environnement dans notre programmation

Spectacles

+ Asalto al agua transparente (Édition 2010)
+ Seeds (Édition 2012)
+ J’aime Hydro (Édition 2016)
Oblivion (Édition 2018)
+ This Time Will Be Different (Édition 2019)
+ La conquête du béluga (Édition 2021)
+ Altamira 2042 (Édition 2022)
+ Holoscenes (Édition 2022)
+ The Cloud (Édition 2024) 
+ Nigamon/Tunai (Édition 2024)
+ Weathering (Édition 2024)

Terrains de jeu

+ Journée de l’eau (Édition 2022)
+ Penser le costume écologique (Édition 2022)
+ Journée d’écologie décoloniale (Édition 2023)
+ Journée d’écologie décoloniale – La forêt (Édition 2024)
+ L’écoconscience en création (Édition 2024)

 

Articles

+ L’art doit-il être écoresponsable pour recevoir des subventions? | Le Devoir

+ Holoscenes ou le spectacle du déluge | Entretien avec Lars Jan, Anne-Catherine Lebeau et Marianne Lavoie par le Quartier des spectacles

+ Un festival peut-il contribuer au mieux-être de la planète ? | La Libre

+ Les arts de la scène se mettent au vert | Le Devoir

 

Ressources externes

ENTREPRISES ET ORGANISMES

+ Outils pour une démarche de développement durable | Ministère de l’environnement
+ Informations, guides et outils | RECYC-QUÉBEC

MILIEU CULTUREL

+ Panel, Table-ronde & Rapport | Culture Montréal 
+ Rapport | The Shift Project

ÉVÉNEMENTS ET FESTIVALS

+ Guides divers | CQEER 
+ Répertoire des fournisseurs | CQEER 
+ Statistiques + Ressources diverses | AGF (A Greener Future)

ARTS VIVANTS

+ Trousse sur les pratiques écoresponsables en danse | Regroupement québécois de la danse
+ Ressources diverses | Le Repère
+ Ressources sur les changements climatiques | Culture for climate
+ Outils de calcul + Guides divers | Creative Green
Tournées écoresponsables | ACT – Artistes Citoyens en Tournée 
+ Événements et ateliers | Arts & Climate Initiative (en anglais)

PRATIQUES DE CRÉATION

+ Écoconception en arts vivants | Ecoscéno
+ Outils sur les productions, les bâtiments et les opérations durables | Theatre Green Book
+ Écoconception en théâtre | Ecostage (en anglais)

TOURISME DURABLE

+ Répertoire et lexique | Tourisme Durable Québec
+ Séjour écoresponsable | Tourisme Montréal

SOBRIÉTÉ NUMÉRIQUE

+ Publications diverses | The Shift Project
+ Application mobile | Ecoist club 


Aidez-nous à nous améliorer !

Afin de nous aider à réduire notre empreinte écologique, n’hésitez pas à nous partager vos idées, vos questions et vos suggestions ci-dessous.

Nous écrire