You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Kevin Calixte
Danse

Confession publique

Mélanie Demers

Once Upon a Time…

Son titre agissant comme une promesse, Confession publique explore l’ambiguïté et les paradoxes, ausculte le noble et le vulgaire, oscille entre la grâce et la brutalité. La chorégraphe Mélanie Demers fait de sa fidèle collaboratrice, Angélique Willkie, sa muse. Ces deux âmes sœurs créatrices creusent ensemble l’acte de se raconter sans pudeur. En résulte un solo coup-de-poing, où les anecdotes deviennent secrets douloureux et où le corps révèle autant, sinon plus, que les paroles.

La confiance qui émerge de la rencontre profonde entre ces deux artistes permet un dévoilement total, une mise à nue courageuse. Sur le plateau, Willkie, matière première du spectacle, ne peut échapper au regard. Auprès d’elle, une présence énigmatique, tantôt dévouée, tantôt hostile, manipule l’espace et l’organise. Avec sa voix puissante et sa présence envoûtante, la performeuse nous livre la beauté et les tréfonds de son âme, avec force et fragilité.

Crédits
Information générale

Sur l'artiste

© Sabrina Reeves

Mélanie Demers (Montréal) MAYDAY

Artiste multidisciplinaire, Mélanie Demers a chorégraphié plus de 30 œuvres présentées en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie. Créatrice de mouvements, mais surtout tisseuse de relations, elle fonde en 2007 la compagnie MAYDAY. 

Biographie complète

Échos des médias

« La confession est habituellement suivie d’un pardon. Ici, le désastre est plus grand que le réquisitoire. À combattre le refoulé, l’interdit, le négligé, le décrié, Willkie donne à sa personnalité scénique une immense enveloppe corporelle dans laquelle nous inclure. »

Guylaine Massoutre, Spirale, 2022-05-06

« L’histoire d’Angélique Willkie est magnifiée et dramatisée par ces femmes de talent. »

Thomas Bastien, Patwhite.com, 2021-12-02

« C’est le début d’une histoire à la fois ordinaire et extraordinaire comme le sont toutes les histoires individuelles. »

Sophie Jama, Pieuvre.ca, 2021-12-01

« Sensuellement complexe, Confession publique nous laisse béat.es devant l’envergure du talent d’interprète d’Angélique Willkie et de sa rencontre fructueuse avec l’univers de Demers. »

Alexie Legendre, JEU, 2021-12-01

« Évoluant au cœur d’une scénographie évolutive d’Odile Gamache et dans la musique de Frannie Holder, Angélique Willkie montre la pleine mesure de sa générosité d’interprète, de son grand talent multi-arts. »

Yanik Comeau, Théâtralités, 2021-11-30

« Une œuvre différente de laquelle émane force et beauté. »

Nancie Boulay, ARP.media, 2021-11-30

Entretien

« Je cherche le sous-texte, ou plutôt le geste le sous-geste, qui nous mène dans les recoins, dans les zones d’ombre et qui détermine comment on se meut. »

Lire l’entretien