© Vincent Arbelet
Théâtre

Laboratoire poison

Adeline Rosenstein

Comment et à quel profit pratique-t-on tour à tour la glorification et la démystification des mouvements de résistance ? Partisan·e·s communistes belges pendant l’occupation allemande, résistant·e·s de gauche français·e·s au cœur de la Guerre d’Algérie, acteur·rice·s des luttes pour la décolonisation au Congo : qu’avons-nous à retenir de leurs témoignages ? La rigoureuse Adeline Rosenstein et son infatigable équipe affrontent, en toute humilité, la complexité de l’Histoire.

Laboratoire poison nous somme à un engagement radical : remettre en question les mécanismes que nous mettons en branle pour former nos jugements. Dans une chorégraphie millimétrée, corps, archives et photographies vivantes se renvoient la balle à un rythme jouissif. Les 12 interprètes, passionnants conteurs, semblent capables d’incarner des centaines, des milliers d’individus, qui rappellent la masse, celle des révolté·e·s face au mur de l’autorité. Dense, instructif et jubilatoire !

Crédits
Information générale

Sur l'artiste

©Vincent Arbelet

Adeline Rosenstein (Bruxelles) Maison Ravage

S’opposant aux discours univoques et homogènes, Adeline Rosenstein fabrique un théâtre documentaire qui ne se contente pas d’adoucir l’aridité du verbatim.

Biographie complète

Échos des médias

« Avec un art du décalage pleinement maîtrisé, [Adeline Rosenstein] explore les ressorts du soupçon, de la manipulation et de la trahison, cherchant les chemins d’un théâtre du dévoilement, au-delà du jugement et de la censure. »

RTBF.be (Belgique), 2021-10-01

« Gifle esthétique décochée dans un grand rire jaune, Laboratoire Poison 3 est une géniale enquête historiographique sur l’ambivalence des récits de résistance algérienne et congolaise. »

Ève Beauvallet, Liberation.fr (France), 2021-07-07

« Ces comédiens sont remarquables de précision et de présence. »

Fabienne Darge, Le Monde (France), 2021-05-27

« Avec Laboratoire Poison 3, Adeline Rosenstein poursuit ses recherches à la croisée du théâtre documentaire et des sciences sociales. Passionnante, l’expérience nous mène aussi aux frontières périlleuses du théâtre et du réel. »

 

Anaïs Heluin, Sceneweb.fr (France), 2021-05-26

Entretien

« Le partage de la complexité, c’est aussi le pari d’une mise à distance, mais qui ne nous empêche pas de poser une limite historiquement vérifiée entre pouvoir injuste et résistance légitime. »

Lire la suite