You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Christine Bourgier
Théâtre

Le virus et la proie

Benoît Vermeulen + Pierre Lefebvre

Puissante vulnérabilité

Sourd et insaisissable, le pouvoir se présente à nous, citoyens et citoyennes du XXIe siècle, comme une hydre à mille têtes, partout et nulle part à la fois. Impossible de dialoguer. N’en pouvant plus de se taire devant la cruauté à peine cachée des lois, quatre personnes tentent le tout pour le tout : une prise de parole affûtée et tremblante de vérité, dont le théâtre, agissant comme jamais, vient porter la charge.

Dans cette adresse directe à un homme d’État, l’écrivain et intellectuel Pierre Lefebvre met en relief toutes les infections sociales qui minent l’égalité des chances au sein de notre système néolibéral. Le metteur en scène Benoît Vermeulen signe une mise en scène épurée où l’essentiel repose sur le partage des voix d’une distribution remarquable et soudée. Sur scène, on entend enfin ce qu’un corps et un texte sont incapables de dire seuls. Intelligemment enrageant !

Crédits
Information générale

Sur les artistes

© Jean-Philip Lessard.

Benoît Vermeulen (Montréal)

Les mises en scène de Benoît Vermeulen, cofondateur du Théâtre le Clou en 1989, lui acquièrent rapidement une réputation internationale dans le domaine du théâtre pour adolescents. 

Biographie complète
© Christine Bourgier

Pierre Lefebvre (Montréal)

Après avoir étudié les lettres françaises à l’Université de Montréal, Pierre Lefebvre réalise des documentaires radiophoniques pour la chaîne culturelle de Radio-Canada, dont Ignorances : un état des lieux (Prix de la radio 2003-2004 de meilleure émission documentaire). 

Biographie complète

Échos des médias

« Ce trait laisse à réfléchir, dans la mesure où le texte de Lefebvre semble éviter d’entretenir les contradictions internes, l’ennemi étant cet autre à qui s’adressent les voix, ce ministre exclu d’un chœur qui, lui, porte un seul discours : celui des laissés-pour-compte. »

 

David Bélanger, Spirale, 2021-06-08

« En élaborant une transposition de la forme essayistique au théâtre, les créateurs esquissent ainsi un portrait ludique et impressionniste du phénomène. »

Chloé Gagné Dion, Le Devoir, 2021-04-01, à propos de Extramoyen

« Si toute résistance peut sembler dérisoire, Pierre Lefebvre se poste légèrement en marge du monde pour éclairer la course folle de ce dernier, source d’une certaine apathie collective. »

 

Alexandra Cadieux, Le Devoir, 2015-10-31, à propos de Confessions d’un cassé

« Un spectacle éclectique entre une pièce de théâtre et un essai. »

Luc Boulanger, La Presse, 2017-04-16, à propos de Extramoyen

« C’est sous le couvert de la confidence que l’écrivain et dramaturge Pierre Lefebvre a fait parâtre, plus tôt cet automne, l’un des plus remarquables ouvrages de la rentrée littéraire québécoise, Confession d’un cassé. »

Ralph Elawani, Spirale, 2012-11-04, à propos de Confessions d’un cassé

Entretien

« Tout est parti d’un court texte qu’Olivier Choinière m’avait demandé en 2016 pour son second 26 lettres : Abécédaire des mots en perte de sens. Il m’avait confié la lettre L pour libéral. Alors j’ai adressé ma lettre à Philippe Couillard, le premier ministre à l’époque. »

Lire l’entretien