You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Julie Artacho
Danse

ODE

Catherine Gaudet

Une procession pop-païenne à 10 interprètes main dans la main telle une ribambelle. Leur félicité est divine. On voudrait se fondre à leur idylle, goûter au même soleil. Alors que naît le désir de ne jamais les voir s’arrêter, l’œil rusé de la chorégraphe Catherine Gaudet fait surgir quelque chose d’inquiétant dans ce paysage naïf où tout est soumis à l’impératif du bonheur.

ODE émerge quelque part du sous-sol un peu suintant des Jolies choses, œuvre ayant conquis la planète danse. Là où ce qui devait rester tapi dans l’ombre immaculée du spectacle refait surface. À quel prix maintenons-nous l’image de l’harmonie collective ? Accompagnée de ses complices, Gaudet fait trembler la machine des faux-semblants. Par accumulation, tranquillement, les mains joueuses se crispent, le chœur s’époumone, le point de bascule est stimulé, espéré. Un cas de transe collective des plus saisissants.

Crédits
Information générale

Sur l'artiste

© Julie Artacho

Catherine Gaudet (Montréal) Compagnie Catherine Gaudet

Fidèle complice du FTA depuis la création d’Au sein des plus raides vertus en 2014, Catherine Gaudet a fait sa marque avec une œuvre raffinée dont la virtuosité gestuelle et l’exaltation des corps nous plongent dans les tranchées psychiques de l’être.

Biographie complète

Échos des médias

« Ceux qui ont vu les créations de Gaudet ont expérimenté dans leur chair l’état dans lequel elles peuvent nous plonger ; de répétitions en accumulations d’infinies variations, subtilement, mais certainement, on ne peut que s’y laisser happer. »

Iris Gagnon-Paradis, La Presse, 17-05-2023

« À Montréal, les chorégraphies de Catherine Gaudet créent toujours un peu l’évènement. […] Parce que sa rigueur monte d’un cran à chaque nouvelle œuvre, elle a atteint cette fois une virtuosité épatante. Faut dire aussi que les meilleurs interprètes de Montréal font partie de son équipe et s’épuisent volontiers pour donner corps à ses partitions essoufflantes. »

Philippe Couture, La Pointe (Belgique), 17-06-2022

“Les Jolie choses is a tour de force.”

 

Jacqueline van de Geer, Wesmount Magazine, 01-06-2022

« Un retour vers l’essentiel a été le souci de Gaudet en studio durant la pandémie : produire des états hypnotiques et, en même temps, ajouter ces touches d’individualité qui font des interprètes autre chose que des machines consentantes, des agent·es discipliné·es et obéissant·es de la société. »

 

Guylaine Massoutre, JEU, revue de théâtre, 29-05-2022, à propos de Les jolies choses

« Avec Les jolies choses, Catherine Gaudet ose les contrastes. Elle brouille les pistes, crée du suspense. Dans la salle plongée de noir, la tension est à son comble. On pense à une fin fatale aboutissant à l’épuisement des troupes. C’est tout l’inverse qui se passe. Là encore, Catherine Gaudet nous tend un piège joyeux et jubilatoire. »

Odile Morain, France Tv info (France), 01-10-2023

Entretien

« J’aime à penser ODE comme un show à la frontière du spectacle rock, du rituel païen et du groupe de croissance personnelle. Nous nous intéressons tout particulièrement au phénomène de possession de soi au sein du fantasme collectif. Il y a également un rapprochement à faire entre la fièvre religieuse et celle du divertissement. »

Lire l’entretien