L’homme rare de Nadia Beugré en audiodescription

La représentation du 1 juin de L’homme rare de la chorégraphe Nadia Beugré est offerte en audiodescription pour les personnes non-voyantes et semi-voyantes, en collaboration avec Danse-Cité.

 

Infos pratiques

1 juin 2022 à 19 h

Durée du spectacle 1 h 05

Théâtre Rouge du Conservatoire

Audiodescriptrice Enora Rivière

Réservation

Tarif unique de 20 $ pour les personnes non-voyantes et semi-voyantes
Gratuit pour leurs accompagnateur·rice·s. Places limitées.

Réservez votre place avant le 2 mai en communiquant par téléphone avec la billetterie du FTA :
514 844 3822 / 1 866 984 3822

 

Déroulement de la soirée

17 h 30 / 17 h 45 — Accueil des spectateurs et spectatrices 

18 h  — Rencontre avec l’audiodescriptrice et visite tactile

19 h — Spectacle L’homme rare de Nadia Beugré

20 h 15 — Rencontre avec les artistes et l’audiodescriptrice

21 h — Fin de l’événement

Matériel requis

Vous aurez besoin d’un téléphone intelligent et d’une paire d’écouteurs.

Danse-Cité peut fournir des téléphones intelligents aux personnes qui n’en n’auront pas.

Téléchargez l’application Sennheiser avant votre venue.

 

 


À propos de l’audiodescription

Fréquent en cinéma et en théâtre, le procédé de l’audiodescription consiste à décrire oralement les éléments visuels et sensoriels d’une œuvre à l’attention d’un public non-voyant et semi-voyant pour en faciliter la compréhension. Il est accompagné d’un atelier en amont de la représentation qui permet de se familiariser aux voix des artistes, à celle des audiodescripteur·rices et aux différents éléments scéniques (décors, costumes, etc.).

En danse, le processus diffère et nécessite l’élaboration d’une méthodologie et d’un vocabulaire spécifique. En assistant à plusieurs répétitions, quelques semaines avant l’oralisation, l’audiodescripteur·rice s’approprie l’œuvre et identifie le champ lexical utilisé venant enrichir la description. À l’issue du temps d’observation, un texte narratif est rédigé, base de l’oralisation qui aura lieu en direct. En danse, de nombreux moments improvisés ou des altérations de durée permettent difficilement d’entrevoir une description autre qu’en direct. Le texte pré-écrit devient alors une référence qui doit être préalablement intégrée pour faciliter l’oralisation le soir de la représentation.

Lors du spectacle, l’audiodescripteur·rice est placé·e en régie fermée ou dans un espace calme, équipé d’un écran qui diffuse le spectacle en direct, ainsi qu’une table de mixage, un micro et un casque audio.

Grâce à un dispositif technologique de pointe installé par la compagnie Connec-T, et par l’émission d’un réseau wifi spécifique à l’événement, les spectateur·rices non voyant·es et semi-voyant·es sont munis d’un téléphone intelligent et d’écouteurs et peuvent ainsi apprécier pleinement l’oeuvre présentée.

 

Renseignements                                            

Jeanne-Renée D. Lorrain (FTA)
514 842 0704 + 26
[email protected]

Maud Mazo-Rothenbühler (Danse-Cité)
514 525 3595
[email protected]