Le FTA coproduit la nouvelle création de Rhodnie Désir

Montréal, le 13 janvier 2021 – Le Festival TransAmériques est très heureux de s’associer à la compagnie RD Créations pour la création de BOW’T TRAIL Tio’tia:ke, le prochain spectacle de la chorégraphe Rhodnie Désir qui sera coproduit par le FTA.

Après avoir visité la Martinique, le Brésil, Haïti, la Nouvelle-Écosse, le Mexique et la Nouvelle-Orléans avec son projet chorégraphique et documentaire BOW’T TRAIL, Rhodnie Désir fait enfin escale dans sa ville natale et plonge au cœur de l’Histoire des peuples afrodescendants de Montréal.

Tout au long du mois de janvier, durant 30 jours, l’artiste explore le passé lié à l’esclavage de la métropole à travers des rencontres avec des historien·ne·s, anthropologues, ethnomusicologues et musicien·ne·s. Elle amorce ainsi un vaste chantier de réflexion sur la mémoire collective qui aboutira sur l’ultime mouture de cette aventure au long cours : BOW’T TRAIL Tio’Tia:Ke.

Nous vous invitons à suivre dès maintenant ce processus passionnant et exigeant qui sera documenté sur les réseaux sociaux de la compagnie (Facebook et Instagram).

Sur les traces du BOW’T TRAIL

Depuis 2015, Rhodnie Désir travaille à retracer la mémoire et l’histoire des peuples afrodescendants des Amériques en s’inspirant de ses ancêtres. Un pays à la fois, elle pose les pieds sur les terres qu’elle visite avec pour mission de jeter un éclairage réaliste mais positif sur le patrimoine immatériel des communautés noires. L’œuvre qui en résulte, tel un outil d’archivage, est porteuse de la pluralité des voix rythmiques propres à chacun des territoires explorés.

Aujourd’hui, le BOW’T TRAIL est une websérie de 5 épisodes et un webdocumentaire de 75 capsules que l’on retrouve sur ICI ARTV. Sur la scène d’Espace Libre, en février 2020, Rhodnie Désir offrait BOW’T TRAIL Retrospek, huitième recréation de l’œuvre chorégraphique originale (2013), à la suite de ses six escales en Amérique. Le projet remportait en décembre dernier le prix Envol pour la diversité culturelle et les pratiques inclusives en danse alors que Rhodnie Désir se voyait décerner le Grand Prix de la danse de Montréal 2020.

Projet de médiation

Le processus de recherche de Rhodnie Désir est notamment mené avec la participation des étudiant.e.s de l’Université Concordia et de l’UQAM, qui ont entamé un riche projet de médiation l’automne dernier.

À travers des discussions, réflexions et excavations historiques guidées par l’artiste, les participants sont conviés à un cheminement historique, spirituel et personnel, véritable exercice de décolonisation de soi et de leur relation avec la ville.


Partager