You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.
© Pierre Yves Massot
Théâtre

Alep. Portrait d’une absence [Annulé]

Mohammad Al Attar + Omar Abusaada +
Bissane Al Charif

Alep, ville détruite par la guerre, renaît de ses cendres par les histoires de ses habitants. À un seul spectateur à la fois, de précieux témoignages se transmettent.

Présentation complète
Crédits
Information générale
© Giorgia Fanelli

Mohammad Al Attar (Damas + Berlin)

Nouveau nom du théâtre syrien, l’auteur Mohammad Al Attar, né à Damas, vit aujourd’hui à Berlin.

Biographie complète
© Isabelle Meister

Omar Abusaada (Damas)

Depuis les 10 dernières années, Al Attar collabore avec le metteur en scène Omar Abusaada, originaire de Damas. Ensemble, ils créent un théâtre intimement lié aux changements sociaux et politiques, à la frontière de la fiction et du documentaire.

Biographie complète

Bissane Al Charif (Damas + Paris)

Mohammad Al Attar et Omar Abusaada poursuivent leur collaboration pour Alep. Portrait d’une absence avec la scénographe Bissane Al Charif, née à Damas et établie à Paris, qui engage aussi son art pour la cause syrienne depuis 2011.

Entretien

Échos des médias

« La jauge est minimale : un spectateur pour chaque acteur. C’est grâce à ça que l’impact est maximal […] Cet impact immatériel ouvre de nouvelles perspectives, change la vision de quelqu’un sur le monde. »

La Liberté (Suisse), 08-07-2019

« Comme la rencontre est intime et intense, l’impact sur chaque spectateur est énorme. En créant ce lien, le spectacle laisse une impression forte. »

Anja Dirks [directrice artistique du Festival Belluard Bollwerk International], propos rapporté par La Gruyère (Suisse), 06-07-2019

« Une parenthèse hors du temps, un moment de confidence privilégié […] L’humanité s’échange dans le face-à-face, l’écoute attentive, l’instant. »

La Liberté (Suisse), 02-07-2019

« Souk, restaurant ou simple appartement ressurgissent des débris et le spectateur, appelé lui aussi à témoigner d’un endroit qui l’a façonné, ressort ému de ces portraits. »

Le Temps (Suisse), 01-07-2019

« Une performance théâtrale poignante […] Dix récits d’habitants de la ville d’Alep feront renaître la ville de ses ruines: des moments vécus, imaginés, oubliés ou désirés.

Le Courrier (Suisse), 10-05-2019