You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

Siri

Maxime Carbonneau

Voici Siri, l’assistante vocale personnelle intégrée dans tous les iPhone. Actrice de poche redoutablement intelligente, n’aurait-elle besoin que du théâtre pour s’incarner ?

Détails

Parlez-lui d’une voix naturelle

Voici Siri, l’assistante vocale personnelle intégrée dans tous les iPhone. Intrigués par les prouesses de cette muse imprévisible, mais implacablement logique, Maxime Carbonneau et son équipe inventent un théâtre où le hasard fait loi. Sur le qui-vive, ils entraînent Siri, l’agente secrète la plus vendue au monde, pour en faire une actrice de poche redoutablement intelligente.

Au cours d’un étrange interrogatoire, la comédienne Laurence Dauphinais ausculte Siri. Dans un jeu de questions-réponses quasi mathématique, elle déploie d’ingénieuses stratégies pour inciter sa partenaire virtuelle à se dévoiler. Siri est à l’écoute. Tout nourrit son inquiétant savoir. Que sait-elle sur Laurence que Laurence ignore ? Leurs échanges ouvrent la voie à une dimension métaphysique de la machine qui brouille la limite entre les deux femmes. Car la voix synthétique a non seulement de l’esprit, elle laisse apparaître des zones d’ombre qui l’humanisent. Les réalités se fracassent. Siri l’omnisciente n’aurait-elle besoin que du théâtre pour s’incarner ?

Crédits

Un spectacle de La Messe Basse
Texte Maxime Carbonneau + Laurence Dauphinais + Siri
Mise en scène Maxime Carbonneau
Interprétation Laurence Dauphinais + Siri
Assistance à la mise en scène et direction de production Jérémie Boucher
Scénographie et costumes Geneviève Lizotte
Lumières Julie Basse
Son et musique Olivier Girouard
Regard extérieur et conseil dramaturgique Dany Boudreault + Tiphaine Raffier

Coproduction Festival TransAmériques avec le soutien de Le Phénix – scène nationale Valenciennes
Présentation en collaboration avec Théâtre Prospéro

Création au FTA, Montréal, le 1 juin 2016

 

© Julie Aratcho

Maxime Carbonneau (Montréal)
La Messe Basse

Dans la mouvance forte d’une jeune génération bousculant les codes de la représentation, Maxime Carbonneau développe une écriture dramaturgique aiguisée dès sa sortie du Conservatoire d’art dramatique en 2009. Le théâtre qu’il cherche surgit d’abord dans l’échange et le dialogue.

En savoir plus