Notre mission

Plus important festival de création en Amérique du Nord, le Festival TransAmériques est le fer-de-lance de la danse et du théâtre contemporains. En quête des voix audacieuses et singulières de la création, le FTA sonde les disciplines jusqu’à leurs limites.

Sa ligne éditoriale scelle un pacte avec le présent : soutenir la création, par la diffusion et la coproduction d’œuvres contemporaines, pour repenser le monde, le traduire et révéler notre époque. À travers les spectacles nationaux et internationaux qu’il présente, le FTA témoigne des grands mouvements politiques et sociaux tout comme des élans artistiques uniques et essentiels de la création. Par sa programmation, et les Terrains de jeu qui l’accompagnent, il cherche à susciter une émulation et à renforcer les synergies entre les arts, les communautés et les festivaliers qui sont sa raison d’être.


Ce que nous sommes

Depuis sa première édition en 1985, le FTA parie sur l’inventivité des artistes, la portée de leurs œuvres et l’expansion des imaginaires. Attaché autant au théâtre qu’à la danse contemporaine, il présente des spectacles et accueille des artistes mus par l’urgence du présent.

Par des prises de parole fortes, des écritures scéniques inédites, des corps en mouvement, des langues vives et parfois inconnues, le Festival met au jour le réel dans toute sa complexité. De nouvelles manières d’être, de jouer, de danser et de réenchanter le monde renouvellent la création. Des corps singuliers affichent leur différence.

Le FTA est une fabrique de futurs. Les démarches contemporaines ouvrent la voie à une diversité d’esthétiques, de cultures et de traditions sans hiérarchie. La beauté surgit de la rupture, dans ces visions étonnantes façonnées par les artistes. Guetteur des scènes internationales, le Festival scrute et interroge les pratiques artistiques d’ici et d’ailleurs.

Les festivaliers, curieux, fidèles et exigeants, sont le cœur sensible du FTA. Les générations d’artistes et de spectateurs se mêlent dans un même sentiment d’appartenance. Le Festival provoque à leur intention des rendez-vous qui relient l’émotion à la connaissance, la scène à la vie, l’artiste aux citoyens.

Et chaque printemps, le FTA revient comme une fête, une célébration de notre humanité. Il invite à sortir de soi, à célébrer un art qui aspire à l’expérience profonde pour déjouer la confusion du monde.

Codirecteurs généraux